Encadrer-et-manager.com

Lutter est-ce travailler ?

Les mots « lutte » et « lutter » ont souvent mauvaise presse au sein de l’ encadrement , des managers et des dirigeants d’entreprise, car ils font partie d’un langage qui rappelle la période de la « lutte des classes » qui serait aujourd’hui révolue. Le verbe « se battre » par contre est très répandu dans les entreprises, où règne depuis des années un langage plus ou moins guerrier : la « guerre économique », le « combat pour la survie de l’entreprise », et même la « lutte contre la concurrence ». Les managers sont des leaders, des meneurs d’hommes, et un terme comme celui de  » manager de première ligne » évoque aussi le combat et la guerre (la ligne du front).

L’expérience quotidienne de l’activité d’ encadrement montre pourtant qu’elle ne va jamais de soi, qu’elle est harassante, stressante, que la personnalité, la voix, les nerfs du manager y sont constamment mis à rude épreuve. Et pourquoi ? Parce que ceux qu’on encadre ne sont pas des subordonnés passifs, ne sont pas des exécutants, ne sont pas des wagons sans moteur dont le manager serait la locomotive, bien au contraire. Chaque salarié a son propre moteur, est toujours motivé, même si sa motivation est d’en « faire le moins possible » : l’inertie est une force importante qui s’oppose souvent à celle de l’ encadrement.

Voilà pourquoi encadrer ne va pas de soi, car quand le cadre dit « on va là « , ou « tu dois réaliser ça en deux jours », en face on a parfois envie d’aller ailleurs ou de faire le travail en trois jours au lieu de deux. Encadrer n’est-ce pas alors une forme de « lutte », au sens sportif du terme : se battre pour certaines orientations, et contre d’autres, pour réaliser les délais, contre l’inertie ? Compris ainsi, le mot « lutte » peut perdre sa charge agressive, son côté « lutte de classes » ou « camp contre camp », mais garder sa charge sportive, sa charge de fatigue, de « lutte existentielle » : le cadre se bat aussi pour ses idées, ses convictions, et la possibilité de continuer à pouvoir se regarder dans la glace le matin.

Vous voulez recommander le site à un ami? Cliquez ici

Ces pages peuvent également vous intéresser :
Diriger et encadrer Livres sur la sociologie L autorité des managers