Encadrer-et-manager.com

cadres àhaut potentiel

On semble savoir à peu près ce qu’est un « cadre à haut potentiel » ou même « les hauts potentiels » : il s’agit des cadres, souvent managers, qui ont le vent en poupe et l’avenir devant eux. Carrières en forme de flèche montante, cibles rêvées des « chasseurs de tête », ces cadres sont souvent promis à une forte mobilité qui en font des « high flyers » enviés par certains. Une fois quelques épreuves de guerre traversées dans de lointains pays, sur le site de filiales ou de sous-traitants, ils peuvent revenir au pays pour y recevoir les lauriers de leur gloire.

Mais à l’examiner de plus près, le terme « à haut potentiel » est passablement mécaniste. Il présente une variante moderne de la one best way chère à Taylor en faisant comme s’il n’y avait que deux sortes de cadres, quelles que soient les circonstances : les cadres à haut potentiel, et les autres à bas ou sans potentiel. Selon un potentiomètre caché dans les batteries de tests des cabinets de conseil, on mesurerait la « puissance en soi » des « bonnes pratiques en soi » bref, des « meilleurs ». On peut d’ailleurs se demander si ce terme n’est pas un peu sexiste, étant donné les associations machistes que le mot de « potentiel » peut produire.

Or, ce haut potentiel n’est que potentiel justement…Car ce n’est pas le cadre lui-même qui en décide, ce sont les stratégies changeantes des entreprises en référence desquelles on lui découvre un certain type de « potentiel ». Aucun poste « n’appartient » à celle ou à celui qui l’occupe. Si les orientations de l’entreprise changent, si des secteurs jusque-là dominants (ex : phase d’expansion technique, ou au contraire commrciale, financière), perdent leur importance au bénéfice d’autres, celle ou celui qui était si potentiellement haut ne sera plus qu’un haut moins que potentiel.

Sans parler du fait que les highflyers eux-mêmes sont souvent bien fatigués au bout de quelques années en plein vol, ont perdu des plumes (et parfois quelques cheveux) et aimeraient bien descendre sur terre quitte à redevenir des « cadres intégrés ».

Vous voulez recommander le site à un ami? Cliquez ici

Ces pages peuvent également vous intéresser :
Nicolas Sarkozy et Nicollo Machiavelli La bibliographie de Frederik Mispelblom Beyer Article dans le journal l’Humanité