Encadrer-et-manager.com

Encadrer les Parcours de soins : vers des alliances thérapeutiques élargies ?

Soins pluriels : pour une conception écologique de la santé, des maladies et de la manière d’en prendre soin

« Ne pas railler, ne pas déplorer, ne pas maudire, mais comprendre » (Spinoza).

Un site pour soigner, encadrer et diriger autrement les soins, en meilleure connaissance de cause.

L’ouvrage Encadrer les parcours de soins : vers des alliances thérapeutiques élargies ? propose une conception décomplexée et élargie des soins et de leur encadrement : on ne soigne que tant bien que mal, on n’encadre que clopin clopant. On y aborde les soins comme activité professionnelle spécifique, mais aussi le « prendre soin de soi », des autres, de ses affaires, au sens le plus général du terme, et des orientations politiques dont les soins sont investis : ils sont l’une des bases de notre démocratie.

La santé des humains est indissociable de leur milieu, qui les soutient et porte, leur donne des défis à relever, des responsabilités auxquelles faire face. On trouve les prémisses d’une telle conception écologique de la santé chez Spinoza, pour qui l’homme est un élément de la nature, entouré de choses dont il fait partie, et dont le corps et l’esprit forment une même substance. Contre les « passions tristes » qui le diminuent, Spinoza affirme que notre pouvoir d’agir donc notre santé s’accroit par la connaissance. Cette conception est mise en scène dans les tableaux du peintre Vermeer, qui font des personnages peints des éléments du décor, et des perles le symbole de l’univers : le tableau « La lettre d’amour » en témoigne.

Pour accroître notre capacité à agir, nous avons besoin de comprendre : « Je me porte bien dans la mesure où je me sens capable de porter la responsabilité de mes actes, de porter des choses à l’existence et de créer entre les choses des rapports qui ne leur viendraient pas sans moi, mais qui ne seraient pas ce qu’ils sont sans elles. Et donc, j’ai besoin d’apprendre à connaître ce qu’elles sont pour les changer » (Georges Canguilhem).

Ce site propose des textes courts et longs, pour mieux comprendre la santé, l’activité médicale et soignante, leur encadrement et leur « gouvernance », et leur actualité (la Nouvelle loi santé, la création des Groupements hospitaliers de territoire, les recherches en santé). Car la santé des malades est indissociable de celle de ceux qui les soignent. Ce site puise ses sources dans trois ouvrages : Encadrer, un métier impossible ? Armand Colin, 2015 (3ème édition), Diriger et encadrer autrement, Armand Colin, 2012, et Encadrer les parcours de soins : vers des alliances thérapeutiques élargies ? Dunod, 2016. En cliquant sur les titres de ces ouvrages vous pouvez accéder à leurs couvertures et 4ème de couvertures.

Les perspectives qu’il propose visent à « décloisonner » le secteur de la santé, selon ce principe du philosophe portugais Miguel Torga : « L’universel, c’est le local moins les murs ». Elles soutiennent une conception élargie des soins, qui fait des patients et de leur entourage les « premiers soignants ». Mais soigner n’est pas seulement une activité professionnelle spécialisée, c’est aussi la réalisation d’une orientation politique allant à l’encontre de la Loi du plus fort, du culte de l’autonomie de la personne, du jeunisme, du bling bling. Le secteur de la santé repose sur la Liberté (de choix du médecin, du traitement ou de son refus), l’Egalité (d’accès, d’origines, de genre), la Solidarité (avec les vulnérables, les dépendants), la laïcité et la pensée : les sciences médicales, les sciences infirmières.

La rubrique Accueil donne la table des matières détaillée du site.

Vous voulez recommander le site à un ami? Cliquez ici

Ces pages peuvent également vous intéresser :
Article paru dans les Echos Le Machiavel du Prince-Président Charisme, leaders et leadership